Connexion

Une fois identifié, vous trouverez ici certaines fonctions réservées aux adhérents et vous pourrez accèder à l'ensemble du site.

L'association des francophones de Belgrade

Dobrodošli u Beograd ! Bienvenue à Belgrade !

Vous êtes sur le point de venir vous installer à Belgrade, vous vous posez certainement des questions sur la ville, le pays. 
Dans les rubriques qui suivent vous trouverez quelques informations qui vous seront certainement utiles. Si cela ne suffit pas vous pouvez nous contacter par email à : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..

Sachez que nous sommes nombreux à nous plaire beaucoup à Belgrade. Vous profiterez d'une qualité de vie liée au fait que vous arrivez dans une capitale à taille humaine, ce qui signifie qu'il y a peu d'embouteillages, les distances d'un point à l'autre de la ville sont courtes, il y a beaucoup d'espaces verts, le Danube et la Sava donnent une ouverture à la ville. Les gens sont chaleureux et accueillants, ils aiment faire la fête, ce qui explique le nombre incroyable de restaurants, bars et autres endroits où manger et danser.
On trouve presque tout à Belgrade (on dit presque sinon ce n'est plus de l'expatriation, il y a encore des progrès à faire pour le fromage).
On est à côté de la France, un peu plus de 2h en avion, on est à côté des autres capitales européennes.
Mais il y a aussi à voir et à faire en Serbie, sachez que la Serbie fait partie du top 10 des pays à visiter en 2015 (classement du Lonely Planet).

Si ces démarches ne sont pas prises en charge par la société pour laquelle vous ou votre conjoint allez travailler, et que vous ne relevez pas du corps diplomatique, voici un retour d'expérience personnelle.

Impôt sur le revenu

La France et la Serbie ont signé depuis les années 1970 un accord de non double imposition (accord signé avec l'ex-Yougoslavie, mais toujours valable). Ce qui signifie qu'un même revenu ne sera pas taxé deux fois. Le tout est de savoir si vos revenus seront soumis à l'impôt en Serbie ou en France.

GSM

3 compagnies se partagent le marché de la téléphonie mobile:

Telenor (numéros commençant par 062, 063 ou 069)
https://www.telenor.rs/en/Consumer/

VIP Mobile (numéros commençant par 060 ou 061)
https://www.vipmobile.rs/privatni

Telekom Srbija (numéros commençant par 064 ou 065)
http://www.telekom.rs/telekomeng/

Remarque : pour les nouveaux arrivants il est utile d'acheter une puce serbe "rechargeable", sans  avoir besoin d'attendre les papiers (visa) qui vous permettront plus tard d'avoir un abonnement.


TV/ SATELLITE/ INTERNET

Tous les fournisseurs proposent des box ou des paquets "Téléphonie, Tv, Internet", à vous de choisir selon vos besoins.

SBB
http://www.sbb.rs/SBB/1/Naslovna+strana.shtml

Telekom Srbija (numéros commençant par 064 ou 065)
http://www.telekom.rs/telekomeng/

Nous vous citons dans cet article les 3 banques françaises présentes en Serbie, par ordre alphabétique:

BNP-Paribas Findomestic : http://www.findomestic.rs/home

Crédit Agricole

 Société Générale : http://www.societegenerale.rs

Avis : obilivec Vena 25, tel 011/629-423, 620-362 , bulevar Kralja Alexandra 94, tel : 011/433-323

Budget : Nikola Tesla Airport, tel : 011/311-3050

Europcar : Hyaat Regency Hotel, tel : 011/136-703

Yu Hertz : Jugoslavija hotel, tel : 011/2692-339

Sixt : Airport Nikola Tesla, tel : 011/2286-356 ; Zorza Klemansoa 19, tel : 011/328-6654

JOURS FÉRIES

  • le 1er et le 2 janvier – le Jour de l’An
  • le 7 janvier – le premier jour de Noël orthodoxe
  • le 15 février – Sretenje (la Chandeleur), la Fête nationale / le Jour de l’État serbe
  • le 1er et le 2 mai – la Fête du travail
  • Pâques orthodoxes – du Vendredi saint jusqu’au deuxième jour de Pâques

 

Durant les jours fériés non-ouvrables, sont ouverts seulement certains commerces et les institutions de garde. Si le deuxième jour de la fête (fête de deux jours) tombe un dimanche, le lundi suivant est non-ouvrable. 

L’Église orthodoxe serbe calcule ses fêtes religieuses selon l’ancien calendrier, le calendrier julien, qui est en retard de 14 jours par rapport au calendrier officiel, grégorien.

 

JOURS DE FÊTE OUVRABLES

  • le 27 janvier – Saint Sava, le Jour de spiritualité
  • le 9 mai – le Jour de la Victoire
  • le 28 juin – Saint Vid (Vidovdan)

 


Qu’est-ce que la slava?

La Slava est une fête typique de l’Eglise orthodoxe serbe qui célèbre le Saint patron protecteur de la famille. Toutes les familles serbes ont une slava qui fait partie intégrante de l’identité nationale. On hérite du saint patron de père en fils aînés : par exemple, le frère cadet sera invité à la slava de son frère plus âgé et une femme mariée célèbrera le saint patron de son mari.

A l’époque où les Serbes adoptèrent le Christianisme, ils vivaient en tribus, elles-mêmes divisées en cellules familiales. Chaque famille possédait, outre les dieux communs à tous, un dieu domestique, protecteur de la maison, de ses occupants et du bétail. Souvent personnifié par un ancêtre, il éloignait les mauvais esprits et aidait dans la vie quotidienne.

C’est pourquoi certains ethnologues spécialisés dans les coutumes nationales traditionnelles sont venus à penser que la Slava célébrait le souvenir d’ancêtres méritants. D’autres estiment qu’il s’agissait de marquer le jour où le premier ancêtre de la famille avait adopté la nouvelle religion. Par exemple, dans le cas où le baptême de celui-ci avait eu lieu le jour de la Saint Nicolas, tous ses descendants fêteront ce saint-là.

Chaque tribu, en adoptant la Christianisme, dût abandonner ses dieux protecteurs en faveur du Dieu unique. C’est la raison pour laquelle, chaque année, le jour de ce nouveau saint est fêté en famille.

Les slava les plus communément célébrées sont celles de Saint Nicolas, Jean, Georges, Michel Archange, Dimitri et Luc.

Le Žito (gâteau de blé cuit), la brioche, le vin, le cierge, l’encens, l’huile et l’eau sont autant de symboles spirituels de la slava, dont l’origine païenne et la symbolique ont été adaptées au Christianisme.

Le žito est fait à base de blé blanc cuit à l’eau (bénie au préalable par le prêtre), auquel on ajoute des noix, des amandes, des noisettes ainsi que du miel (ou du sucre), qu’on met sur une jolie assiette et qu’on saupoudre abondamment de sucre glace.

A l’église ou à la maison, ce dernier est aspergé de vin rouge. Le blé, chez les Chrétiens, est symbole de résurrection puisque lorsqu’il est jeté à terre, loin de se dessécher, il germe et se multiplie.

Le vin. Rouge comme le sang, il est versé sur le žito et sur la brioche et est l’expression du sacrifice du Christ pour le salut des hommes.

La brioche est préparée avec de la farine de blé, de la levure et de l’eau bénie et joliment décorée de pâte tressée en forme d’oiseaux, de fruits… Sur le sommet, on ajoute un petit carré de pâte sur lequel le posturnik (tampon) a tracé les quatre signes traditionnels NK KC NN KA (Jésus-Christ Sauveur), ainsi qu’un petit brin de basilic. Antérieure au Christianisme, elle était offerte au dieu en guise de remerciement pour une moisson fructueuse. Le prêtre en récitant une prière et tous les membres de la famille tiennent la brioche du bout du doigt en la faisant tourner de gauche à droite, selon un ancien rite solaire.

Le cierge est en cire jaune pure, ce qui signifie que la prière des fidèles vient de la sincérité de leur cœur et qu’ils sont eux-mêmes enfants de la Lumière. Le cierge est allumé par le chef de famille au moment où l’on coupe la brioche. Il représente aussi le foyer : sa flamme, unie avec l’éclat du soleil, purifie et sa luminosité chasse l’obscurité du mal.

L’encens qui s’échappe de l’encensoir monte comme une prière devant Dieu.

Généralement, la slava se célèbre dans la maison du « patriarche », c’est-à-dire du chef de famille. Elle rassemble toute la famille et les amis proches et peut durer jusqu’à trois jours pendant lesquels on mange des plats traditionnels : gibanica, pita, sarma (feuilles de chou farcies), pihtije (aspic), cochon de lait ou agneau à la broche…

La slava peut être « grasse » (mrsna) ou « maigre » (posna), c’est-à-dire sans viande (remplacée par du poisson), sans œufs ni produits laitiers, selon que le jour de célébration soit pendant une période jeûne ou non.